TÉLÉCHARGER LE CAHIER

 

Editorial

 

Penser le développement en Afrique subsaharienne sans la femme n’est que pure conjecture. Voilà pourquoi dans ce numéro, les chercheurs associés au CRIDE ont voulu jeter un regard et un éclairage sur les activités engagées par les personnes discriminées, notamment les femmes et les personnes présentant un handicap, pour l’épanouissement non seulement de leur propre être, mais aussi de leurs ménages et communautés.

Dans cette optique Mboyo Katamu et Esombe Mwamba ont analysé la contribution au budget de leur ménage du petit commerce exercé au Marché Central par les femmes boyomaises. Manganya Lokanga, dans son étude, poursuit la même préoccupation mais insiste sur le mode d’organisation des femmes vendeuses du riz blanc dans ledit marché.

Sur un tout autre registre, Yangala Angaleniki analyse la contribution de la femme boyomaise au développement social urbain dans le secteur de la pratique des arts martiaux (Judo et Karaté) profondément marqué par des rapports sexués androcentrique.

Mwande Baswa, pour sa part, analyse l’apport de la personne présentant un handicap au développement urbain de la ville de Kisangani. Ici encore succès et discriminations dominent les représentations sociales comme pour les femmes.

Pourtant tout ce qui précède ne peut se réaliser sans les facteurs incontournables que sont l’argent, la langue et la culture (idéologie) de développement. C’est pourquoi l’étude d’Iteku Yofemo s’intéresse à la pénurie de la monnaie fiduciaire dans le Secteur Bolinga, une entité territoriale décentralisée du Territoire Yahuma en interaction continue avec la ville de Kisangani. Alors que Kabungama Yuka s’est appesanti sur la structure de la langue binja sud, Oshim Esinga analyse lui la confrontation phonétique et phonologie entre le français et le lingala. Le rythme est l’expression de la vie, mieux du développement humain qu’analyse Bulaya Basuli dans l’œuvre de philippe Djian.

Finalement Welepele Elatre pose le fondement de tout développement: la base idéologique qu’il analyse à travers la contribution des Eglises indépendantes africaines à l’exemple du Kimbanguisme.

Telle est l’économie générale du présent numéro des Cahiers du CRIDE.

Mokuinema Bomfie Edmond

Professeur Ordinaire